Que signifie la suralimentation d’un moteur ?


Lorsqu’il s’agit de moteurs de voiture, la plupart sont soit suralimentés, soit turbocompressés. Si vous êtes comme la plupart des profanes, vous ne connaissez probablement pas la différence entre les deux. Les deux ont une sonorité étonnante, bien sûr, mais les noms eux-mêmes ne se traduisent pas nécessairement par des moteurs formidables ou puissants. Le débat entre ces deux types de moteurs et celui qui est le meilleur se poursuit, mais une fois que vous en saurez un peu plus sur chacun d’eux, vous pourrez plus facilement choisir celui qui vous conviendra le mieux lorsque vous ferez vos achats de voiture.

L’essentiel

Pour comprendre un moteur suralimenté, vous devez d’abord comprendre comment fonctionne un moteur. Un moteur à combustion interne produit de la puissance en fonction de la quantité de carburant qu’il est capable de brûler et de la façon dont la chaleur est convertie en force mécanique. Le carburant ayant besoin d’oxygène pour brûler, la puissance maximale d’un moteur dépend principalement de la quantité d’air qu’il peut aspirer pour brûler ce carburant. C’est pourquoi l’alimentation forcée en air d’un moteur est la technique utilisée dans ces cas.
Plus vous faites entrer d’air dans un moteur, plus il brûlera de carburant et plus vous obtiendrez de puissance. Les turbocompresseurs et les surcompresseurs sont des compresseurs d’air qui fournissent l’air nécessaire et, bien qu’il s’agisse du même type d’article, ils fonctionnent de manière complètement différente.

Qu’est-ce qu’un moteur turbocompressé et un moteur suralimenté ?

Pour injecter plus d’air dans un moteur, un turbocompresseur utilise l’énergie thermique et la vitesse des gaz d’échappement qui sortent des cylindres du moteur pour faire tourner une turbine qui entraîne le compresseur (ou la roue) afin qu’il puisse injecter plus d’air dans le moteur. En revanche, bien qu’un compresseur de suralimentation pompe également plus d’air dans un moteur, l’air est entraîné mécaniquement par une courroie sur le moteur et il fonctionne soit à partir d’un moteur électrique, soit à partir du vilebrequin d’un moteur ordinaire.

  Voitures de luxe à faible coût d'entretien

Avantages et inconvénients de chaque type

Comme vous pouvez l’imaginer, les deux types de moteur présentent des avantages et des inconvénients, et c’est ce que nous allons vous expliquer ici. Pour commencer, le moteur turbocompressé présente un décalage “turbo” ou “boost” dès que vous appuyez sur l’accélérateur. En d’autres termes, il y a un léger retard dès que vous appuyez sur l’accélérateur avec votre pied droit, simplement parce que le turbocompresseur lui-même a besoin d’un peu de temps pour se “gonfler” avant de délivrer cette explosion de puissance. En effet, la pression et la chaleur nécessaires pour augmenter la rotation du turbo prennent une ou deux secondes.
Est-ce nécessairement une mauvaise chose ? Pas du tout, mais c’est l’une des différences entre ces deux types de moteurs. Un compresseur de suralimentation n’a pas de décalage car sa pompe à air tourne en permanence, notamment parce qu’elle est directement liée au vilebrequin du moteur. C’est pourquoi, avec un moteur suralimenté, le surcroît de puissance est perçu immédiatement car il n’y a jamais de décalage.
Il existe également d’autres différences entre les turbocompresseurs et les surcompresseurs. Tout d’abord, ils ont tous deux des inconvénients. Alors que l’inconvénient du moteur turbocompressé (pour certaines personnes) est le décalage, l’inconvénient du moteur suralimenté est l’efficacité globale. Rappelez-vous qu’un compresseur utilise la puissance du moteur lui-même pour tourner, ce qui signifie qu’il peut utiliser une grande partie de la puissance du moteur avant que l’action ne soit terminée. Pour cette raison, les surcompresseurs ont tendance à être moins économes en carburant, car ils soustraient une grande partie de la puissance du moteur au cours du processus.
Un autre facteur à prendre en compte est la réponse de l’accélérateur. Avec les moteurs suralimentés, vous obtenez une excellente réponse de l’accélérateur, qui développe instantanément la méga-puissance dont vous avez besoin pour produire la réponse que vous recherchez. Les turbocompresseurs produisent une réponse de l’accélérateur très vive qui augmente considérablement la puissance de votre moteur et vous procure donc une meilleure expérience de conduite globale. Parmi les véhicules bien connus qui utilisent des moteurs suralimentés, citons la Chevrolet Corvette Z06 (650 CV), les Dodge SRT Challenger Demons et Hellcats (700+ CV) et la ZR1 (755 CV).

  Les meilleures voitures compactes pour les conducteurs de grande taille

Pourquoi choisir un moteur suralimenté ?

Bien que les turbocompresseurs et les surcompresseurs aient tous deux leurs fans et que les moteurs suralimentés soient un peu en retard sur les moteurs turbocompressés en matière de rendement énergétique, ils offrent néanmoins de nombreux avantages par rapport aux turbocompresseurs. En voici quelques-uns :

  • Ils coûtent généralement moins cher qu’un moteur turbocompressé.
  • Ils contribuent à réduire la quantité de fumée provenant des gaz d’échappement.
  • Ils produisent plus de puissance qu’un turbocompresseur
  • Ils permettent une accélération plus rapide du véhicule
  • Ils ne produisent pas de décalage comme le fait un turbocompresseur.
  • Ils fournissent une grande puissance à un régime inférieur
  • Ils ont tendance à fournir une grande puissance globale.
    Il existe également trois types différents de surcompresseurs, qu’il est sage de prendre en considération lorsque vous achetez votre prochain véhicule. Ces trois types sont :
    ● Les surcompresseurs centrifuges, qui obtiennent leur puissance via un système de poulie-courroie dans le moteur.
    ● Les surcompresseurs de type Root, qui possèdent deux rotors de forme épicycloïdale clavetés sur deux arbres séparément. Une courroie trapézoïdale ou un train d’engrenages est utilisé pour alimenter l’arbre restant.
    ● Les surcompresseurs de type à palettes, qui utilisent plusieurs palettes qui sont montées sur un tambour de surcompression. Des ressorts précomprimés sont utilisés pour pousser les palettes vers l’extérieur.
    Et lorsque vous considérez les avantages de l’utilisation d’un moteur suralimenté, vous devez également prendre en compte ses inconvénients. En plus d’être moins économes en carburant, les suralimentations peuvent également être un peu moins fiables que les turbocompresseurs. En effet, le moteur est plus sollicité et plus dur que les turbocompresseurs, ce qui signifie que votre moteur ne durera probablement pas aussi longtemps que si vous aviez un turbocompresseur.
    Ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles, malgré les nombreux avantages de l’utilisation d’un compresseur de suralimentation, de plus en plus de personnes choisissent les turbocompresseurs. À l’heure où les villes et les États adoptent des lois pour réglementer la consommation de carburant, la question de l’efficacité énergétique suffit à elle seule pour que de nombreuses personnes choisissent les turbocompresseurs, même si ces derniers présentent un décalage que vous n’avez pas à subir si vous avez choisi un compresseur.
    En fin de compte, c’est à vous d’examiner les avantages et les inconvénients du moteur suralimenté pour vous assurer qu’il vous convient, ce qui devrait être un processus assez simple.
  Les meilleures décapotables pour les conducteurs de grande taille

Recent Posts